Child’s Play 2019 – Chucky bug

A l’ère du numérique, du “all connected”, des smartphones, il fallait bien un scénariste pour tisser une histoire qui exploitece thème. Quoi de mieux que de relancer la saga Chucky (qui commençait à s’essouffler) histoire de nous dire que le numérique                    peut tuer ?

Child’s Play est un film réalisé par Lars Klevberg avec Aubrey Plaza et Mark Hamill (qui reprend la voix de Chucky). C’est un reboot de Jeu d’Enfant, premier film de la saga et sorti en 1988.

Karen est une mère célibataire qui se partage entre son fils Andy et son emploi. Andy, plutôt solitaire, reçoit un jour en cadeau d’anniversaire une poupée qui va petit-à-petit se comporter de manière étrange…

Vous connaissez tous Chucky (poupée habitée par l’esprit d’un tueur en série) ! Ici, on garde l’idée de la poupée mais on remplace l’esprit du serial killer par une application défaillante (et oui on est en 2019, “we are all connected”).

Chucky-2019-rotten-tomatoes-reviews-child-s-play-remake-Metacritic-1143732

Après une introduction grossière qui met bien en avant que les jouets sont fabriqués à la chaîne au Vietnam par des ouvriers exploités (un salarié se fait virer par son patron et décide alors de se venger en supprimant les options de sécurité d’une poupée qu’il assemble), le film nous présente les personnages. Tout se porte sur Andy, jeune adolescent solitaire qui a du mal à se faire des amis et supporte mal la présence du petit ami de sa mère. Afin de réconforter son fils, Karen lui offre une poupée connectée (paradoxal quand la mère dit 5 minutes avant “tu ne sors pas assez”). Le reste est cousu d’avance : la poupée se comporte étrangement puis enchaîne les meurtres.

Tout n’est pas à jeter dans ce Chucky 2019 ! Le thème des applications connectées est intéressant et permet d’accrocher les jeunes spectateurs actuels qui sauront se reconnaître dans une société numérique de plus en plus présente.

merlin_156496593_e091e3e9-c84f-4950-a755-a891e1f5ed92-articleLarge

Malheureusement, le film souffre de nombreuses facilités scénaristiques (visiblement se débarrasser de la tête d’un cadavre en la jetant dans une poubelle sans attirer les regards, c’est facile). Même si certaines scènes sont plutôt sympathiques, on tombe rapidement dans le grand guignolesque (le final dans le centre commercial). En ce qui concerne la poupée, on est très loin du design de l’originale qui était bien plus flippante.

childs-play-playtime-tv-spot-feature

Malgré ça, le film arrive à divertir : les meurtres sont plutôt originaux (sans pour autant être gores), la poupée se permet quelques répliques marquantes et le réalisateur arrive bien à maîtriser l’autodérision.

Childs-Play-2019-David-Lewis

Au final, Chucky 2019 est un film simple et qui ne vole pas haut mais à le mérite de divertir tout en profitant de l’ère du temps pour mieux retourner ses thèmes contre le spectateur.

 

 

One thought on “Child’s Play 2019 – Chucky bug

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s