L’Epée – Emmanuelle Seigner réinvente le rock Français

Le rock Français souffre souvent d’une mauvaise image…. Les textes en Français ne sonnent pas, les Français ne savent pas chanter en Anglais. Pourtant les bons artistes ne manquent pas : Bashung, Déportivo, les Wampas, Louise Attaque…. Malheureusement ces groupes ne peuvent “rivaliser” avec les groupes d’Outre Manche. Mais la musique est-elle une histoire de rivalité ? De frontière ? Nous sommes à une époque où tout est question de mode…. Clara Luciani, Juliette Armanet…. Des artistes respectables mais qui répondent à une sorte de cahier des charges.

epee

La semaine dernière, j’écoute la radio et je me dis “whaou c’est qui ça ? Je connais la voix”. Je “shazam” la chanson et découvre Emmanuelle Seigner. Je la connaissais en tant qu’actrice et chanteuse mais le son sur lequel j’entends sa voix m’hypnotise.

Je fais quelques recherches et j’arrive enfin à obtenir des information sur ce projet d’Emmanuelle Seigner. Comment est-il né ? Bah on pourrait dire qu’il est le fruit du hasard le plus total : Seigner rencontre le groupe Liminanas (groupe rock Français) pour pouvoir poser sa voix sur quelques chansons du groupe. Les deux se connaissent très bien puisque l’actrice avait déjà participé à un précédent album du groupe. A partir de ce moment, ensemble, ils se lancent dans l’écriture de quelques morceaux. Ils décident alors de l’envoyer à SIR ANTON NEWCOMBE, leader du groupe The Brian Jonestown Massacre (dont je vous recommande le “rock”umentaire Dig). Anton est conquis et décide  de peaufiner tout ça et de produire leur album. Ce qui était au départ qu’un petit projet devient une aventure : ensemble ils réalisent l’album “Diabolique”. Un nom de groupe ? Anton a une vision dans la nuit et le nommera l’Epée.

Que vaut cet album ? Une surprise totale ! On sent la touche de Newcombe à la production. Il faut dire qu’il n’y a que lui qui puisse, dans un mixe parfait, faire ressortir la voix d’Emmanuelle Seigner au milieu de ces guitares grondantes, cloches, cymbales etc…

Les chansons sont relativement basiques et tournent autour de trois / quatre accords. Mais la simplicité rime souvent avec l’efficacité. Et cet album l’est vraiment ! Diabolique est un album moderne mais qui sonne très années soixante. A croire que par moments on a le sentiment d’écouter The Brian Jonestown Massacre. On pourrait penser que le Français n’est pas adapté à ce genre de musique mais c’est faux ! Il suffit d’écouter Lou ou Springfield 61 ou encore Dreams (à la sonorité très roots). Et Anton Newcombe nous démontre une chose : la langue n’est pas une barrière à son génie créateur.

En 10 titres, tous les registres y passent : le rock, les sonorités planantes psychédéliques. La voix d’Emmanuelle semble toujours en retrait par rapport à la musique mais paradoxalement elle domine chaque titre. Les deux sont indissociable.

19349644lpw-19357205-libre-jpg_6510506

Même si cet album peut nous rappeler certains bons groupes comme Velvet Underground il arrive toutefois à avoir sa propre identité.

Une chose est certaine, L’Epée est un nouveau groupe qui a du potentiel et Emmanuelle Seigner à toutes les cartes en main pour nous démontrer que les artistes Français peuvent nous révéler de sacrées surprises.

 

Il ne fait aucun doute que Diabolique sera certainement mon album de l’année 2019.

http://www.radical-production.fr/lepee/

 

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s